Culture

Objet de la collection

Commode

Oeuvre : Précisions

90.6.2 ; © Art Shooting ; © Ville de Versailles, musée Lambinet
90.6.2_details ; © Art Shooting ; © Ville de Versailles, musée Lambinet
90.6.2_details_cote ; © Art Shooting ; © Ville de Versailles, musée Lambinet
Création / Exécution: 

création :
REIZELL François Antoine (ébéniste)
1765 (vers)

Titre: 

Commode

Epoque/Style/Mouvement: 

style Louis XV

Domaine(s) DMF: 
Matières et techniques: 

bois (placage)

bois (marqueterie)

Bronze doré

marbre (marbre rouge du Languedoc)

Marques et inscriptions: 

estampille
Reizell

Date de création / exécution: 
1765
Numéro d'inventaire: 
90.6.2

Description: 
Il s’agit d’une commode mouvementée sur ses trois côtés, ouvrant en façade par deux tiroirs, de style Louis XV. Elle est ornée d’une marqueterie de bouquets et de fleurs sur fond de bois de rose, dans des encadrements d’amarante. Les montants antérieurs pincés se prolongent par des pieds vigoureusement galbés. La commode est surmontée d’un marbre du Languedoc.
Le style Louis XV, que l’on date environ de 1730 à 1770, correspond approximativement au règne de Louis XV (1710-1774). D’abord visible dans les sièges, il a influencé tous les arts de l’époque. Il se caractérise par l’omniprésence de la courbe, ce qui donne naissance au galbe. Le décor offre une abondance de motifs rappelant la nature, palmes, fleurs, rocailles, feuillages etc. Les pieds des commodes sont galbés dans la continuité de la forme de la commode.
Originaire d’Allemagne et établi à Paris, François Antoine Reizell obtient sa maîtrise en 1764. Ses œuvres sont nombreuses et de très belle qualité. Reizell a su évoluer et s’adapter aux différents styles de son époque, son travail est principalement de style Louis XV et Transition. A partir de 1767, Reizell est fournisseur du prince de Condé à Chantilly, à Vilgénis et au Palais Bourbon à Paris. Il attache une grande importance à la marqueterie : d’oiseaux, de paysages, de trophées, de vases, de dessins géométriques et de fleurs constituées en bouquets, en guirlandes, ou en corbeille.
La marqueterie est une technique de décoration d’objets en bois, qui consiste à creuser le bois pour y placer différents matériaux. La marqueterie atteint son apogée au XVIIIe siècle. Reizell utilisait principalement l’incrustation de bois. Les ébénistes découpent et assemblent un grand nombre de morceaux de bois de matière de différents tons, pour composer un décor (fleurs, personnages, décor géométrique, etc…). La couleur naturelle du bois permettait de colorer les motifs. Par exemple, le bois de buis ou de citronnier constituent les filets jaunes présents dans le vase du bouquet. Le blanc est obtenu par l’utilisation du houx au naturel. Le rouge ou le violet est obtenu par l’utilisation soit de l’amarante soit du satiné rouge. Certains bois tels que l’érable, le sycomore et le houx étaient destinés à recevoir des couleurs qui n’existaient pas dans la nature, comme le bleu, le vert et le gris.

Les bronzes de style Louis XV se distinguent par leur grande qualité. Le travail et la finesse des bronzes sont généralement une indication de la valeur du meuble. Les bronzes Louis XV ne sont pas purement décoratifs, ils servent également de protection. On les dispose aux extrémités des pieds sous forme de sabot ou bien aux chutes d’angles, le bronze doré acquiert une fonction usuelle. Les poignées des commodes sont maintenant fixes contrairement à celles des styles Régence et Louis XIV.

Expositions: 

Versailles, Espace Richaud, 2019 : Trésors cachés du musée Lambinet